10 signes de cancer du col de l’utérus que vous ne devriez pas ignorer

Signes et symptômes du cancer du col de l’utérus que vous devrez connaitre

Le cancer du col de l’utérus est l’un des cancers les plus fréquents chez les femmes à travers le monde. Presque tous les cas de cancer du col utérin sont causés par un virus appelé virus du papillome humain (VPH). Les femmes de tous les âges sont à risque de le développer après qu’elles commencent à avoir des rapports sexuels.

cancer du col de l'utérus

Les facteurs de risque comprennent des rapports sexuels non protégés, partenaires sexuels multiples, le surpoids, l’utilisation de contraceptifs oraux, la génétique, le tabagisme, une pauvre immunité, les grossesses multiples et la première grossesse à un jeune âge.

L’une des choses les plus effrayantes concernant ce cancer est qu’il ne présente pas de symptômes à ses débuts. Par contre après la propagation de la maladie vers la vessie, le foie, les intestins ou les poumons, les symptômes deviennent plus importants.

Si vous remarquez des changements ou des symptômes inhabituels affectant vos organes reproducteurs, consultez votre médecin immédiatement.

Toujours garder à l’esprit que vos chances de traiter le cancer du col sont plus élevés s’il est détecté au cours des premières étapes. Grâce à un test de Pap et la vaccination contre le VPH, il est devenu possible de prévenir le cancer du col de l’utérus.

En connaissant les facteurs de risque et les signes avant-coureurs de cette maladie mortelle, vous pouvez sauver une vie avant qu’il ne soit trop tard.

Voici les principaux signes avant-coureurs du cancer du col de l’utérus et que vous ne devriez pas ignorer.

1-Un saignement vaginal anormal

La plupart des femmes diagnostiquées avec un cancer du col utérin ont eu des saignements irréguliers. Un saignement vaginal qui se produit régulièrement pourrait être un indicateur. Il pourrait également être dû à d’autres états pathologiques, tels qu’un déséquilibre hormonal, une maladie inflammatoire pelvienne ou une infection dans les organes pelviens.

Lorsque le cancer se propage aux autres tissus, il crée de nouveaux capillaires anormaux qui se brisent facilement et provoquent des saignements. Ce saignement peut survenir entre les périodes menstruelles, après les rapports sexuels, après la ménopause et même après un examen pelvien.

Contactez votre médecin si vous avez des saignements entre les cycles menstruels ou suivants des rapports sexuels.

2-Des pertes vaginales anormales

Quelques pertes vaginales claires, inodore est normal. Toutefois, si les décharges vaginales augmentent, avec des odeurs nauséabondes ou a un aspect irrégulier, il pourrait être un signe d’infection ou d’un cancer du col utérin ou de l’endométriose.

En cas d’un cancer du col de l’utérus, les pertes vaginales pourraient être lourdes, pâles, aqueuses, brunes ou mélangées à du sang.

3-La douleur pendant les rapports

Un rapport sexuel douloureux est un autre signe d’avertissement important du cancer du col utérin. Ce symptôme indique que le cancer est répandu dans les tissus et les organes reproducteurs. En plus de la douleur, il est également possible de rencontrer d’autres symptômes, tels que des pertes vaginales épaisses et nauséabondes .

Il y a d’autres causes possibles, comme une infection ou les maladies sexuellement transmissibles (MST).

4-Une douleur pelvienne

La douleur pelvienne est fréquente chez les femmes. Les crampes et les douleurs font partie du cycle menstruel et n’indiquent généralement pas la présence d’un cancer ou toute autre maladie grave. Cependant, la douleur qui dure pendant des périodes plus longues et survient plus fréquemment pourrait être un signe de cancer du col de l’utérus.

Si une femme souffre d’un cancer du col utérin, elle pourrait éprouver de la douleur pelvienne à des heures inhabituelles. La douleur peut soudainement commencer à tout moment au cours du mois. En outre, une telle douleur ne se produit pas à moins que le cancer est à un stade très avancé.

5-L’inconfort urinaire

Le cancer du col peut également causer de l’inconfort lors de la miction. En fait, c’est l’un des symptômes les plus évidents et les plus répandues de cette maladie.

Cette inconfort urinaire est accompagné avec une brûlure, des picotements ou une sensation d’étroitesse. Ces symptômes surviennent lorsque le cancer a atteint les tissus voisins. Cela nécessite une attention immédiate pour prévenir d’autres dommages.

Cependant, les inconforts urinaires peuvent également être dues à d’autres causes, comme une infection des voies urinaires, problème de la vessie, l’infection à levures ou une maladie sexuellement transmissible (MST).

6-Des périodes menstruelles lourdes et plus longues

Les menstruations qui sont plus lourdes et plus longues que la normale sont un autre signe d’avertissement du cancer du col utérin. L’irritation du col, peut-être due à la propagation du cancer et peut provoquer ce problème.

Le saignement est considéré comme lourd si vous devez changer les serviettes hygiéniques ou les tampons plus d’une fois toutes les 2 heures.

En dehors du cancer, des saignements abondants peuvent être dues à un déséquilibre hormonal, les fibromes, les polypes, la maladie inflammatoire pelvienne, l’endométriose ou la maladie de la thyroïde, du foie ou une maladie rénale. Ils peuvent même survenir à cause de certains médicaments.

Toute modification de la cohérence des périodes mensuelles devrait être discutée avec votre médecin. Rappelez-vous qu’il vaut mieux prévenir que guérir.

7-La perte du contrôle de la vessie

Ayant le besoin d’uriner plus souvent est fréquent chez les femmes enceintes et les personnes qui ont augmenté leur consommation de liquide. Si vous avez ce problème, sans aucune raison connue, il est nécessaire d’essayer de détecter la raison.

Le contrôle de la vessie est primordiale quand on souffre d’un cancer du col de l’utérus. Il indique généralement que le cancer s’est propagé au-delà du col et touche la vessie ou d’autres parties du tractus urinaire. Les personnes diagnostiquées avec ce cancer éprouvent souvent une perte de contrôle de la vessie (incontinence) accompagnée avec du sang dans l’urine.

8-La perte de poids inexpliquée

Comme avec d’autres formes de cancer, la perte de poids inexpliquée peut indiquer un cancer du col utérin. Lorsque une personne souffre d’un cancer, le système immunitaire fait plus d’effort pour le combattre.

Le corps produit de petites protéines appelées cytokines, qui décomposent les graisses à un taux beaucoup plus élevé que la normale. Cela conduit à la perte de poids, quel que soit votre régime alimentaire.

9-Une fatigue constante

Si vous vous sentez faible ou vous avez un manque d’énergie la plupart du temps, même si vous vous êtes bien reposés, il pourrait être une source de préoccupation.

En cas de cancer, les globules rouges sont remplacés par des globules blancs pour combattre la maladie. Cela provoque l’anémie, conduisant à la fatigue, le manque d’énergie et la perte d’appétit. En outre, l’apport d’oxygène dans le corps diminue.

Une réponse anémique est un signe d’avertissement que le cancer progresse rapidement, et vous devez la traiter le plus rapidement possible.

10-Une douleur dans les jambes

Les femmes diagnostiquées avec un cancer du col de l’utérus ont souvent l’enflure et la douleur dans les jambes. Lorsque le cancer se propage, il obstrue le flux sanguin, ce qui provoque un gonflement dans les jambes. Les jambes enflées créent souvent une plaie, une sensation douloureuse, ce qui rend difficile de réaliser vos activités journalière.

Lorsqu’elle est causée par le cancer du col, la douleur a tendance à être constante et augmente en intensité au fil du temps. À certains moments, elle peut également être un maux de dos.

Rappelez-vous, avoir une douleur à la jambe ne signifie pas que vous avez un cancer. Si vous avez des douleurs à la jambe et quelques symptômes mentionnés ci-dessus pour quelques semaines, il est préférable de visiter votre médecin.

Conseils de prévention

-Les femmes doivent faire un dépistage de pap tous les 3 ans.
-Faire une vaccination contre le VPH avant votre début des années 20.
-Cessez de fumer et éviter la fumée secondaire.
-Prendre les mesures appropriées pour prévenir les MST. Cela aidera à réduire votre risque de cancer du col utérin.
-Les régimes riches en glucides à IG élevé ont été associés à un risque accru de plusieurs types de cancers.
-Évitez l’excès de protéines.
-Manger des aliments qui contiennent l’indole-3-carbinol comme les légumes crucifères.
-Consommer des aliments qui renferment l’acide ellagique qui active certaines enzymes de détoxification et stimule le système immunitaire.
-Éviter les aliments qui contiennent des nitrates comme la viande transformée.
-Réduire la consommation de matières grasses, en particulier les graisses animales.
-Prendre un apport suffisant de vitamine C, E  et de zinc.

Source
http://www.top10homeremedies.com/news-facts/10-warning-signs-of-cervical-cancer-you-should-not-ignore.html/3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *